Passer au contenu principal
Recherche

Les nombreux visages de la diversité à L’Impériale

L’Impériale a plus de 5 500 employés au Canada. Compte tenu d’une main-d’œuvre aussi nombreuse et d’un pays aussi vaste et culturellement divers, il va de soi que nos équipes présentent toutes sortes de différences. Et c’est une bonne chose. L’attention que L’Impériale porte à la diversité et à l’inclusion aide à créer un milieu de travail où les contributions et les opinions individuelles sont respectées et appréciées. En définitive, ces différences d’idées et de points de vue enrichissent la compagnie et l’aident à prospérer et à innover.

En tant qu’organisation, L’Impériale reconnaît que la diversité est une notion très vague. Elle englobe toutes les façons dont nous sommes différents. Pour aider les employés à se déclarer volontairement et à parler ouvertement des différences, la compagnie identifie six aspects de la diversité : personne autochtone, membre d’une minorité visible, personne handicapée, orientation sexuelle, identité sexuelle, statut de vétéran.

Nous vous invitons à apprendre à connaître certains des employés de L’Impériale qui font partie de ces catégories et à écouter ce qu’ils ont à dire au sujet de la diversité au lieu de travail.

Mark fait partie de la communauté LGBTQ. Il connaissait l’existence du groupe-ressources d’employés PRIDE (People for Respect, Inclusion and Diversity of Employees), mais a d’abord hésité à s’y joindre. « Je ne savais pas ce que les gens en penseraient, explique-t-il. Mais j’ai vite constaté qu’il avait le soutien des gestionnaires et des employés et j’ai rencontré des gens fantastiques en participant aux activités PRIDE. » Mark dit que la présence de ce réseau et l’appui de ses collègues l’ont aidé à se sentir confortable au travail.

Il a eu l’occasion de participer à des activités de recrutement à des établissements scolaires en portant son épinglette PRIDE, et Mark dit se sentir heureux de pouvoir démontrer aux employés éventuels le soutien que L’Impériale accorde à sa main-d’œuvre diversifiée. « C’est important. Nous avons besoin de gens qui sortent des sentiers battus, qui apportent un éventail de compétences et de points de vue originaux à une industrie qui existe depuis plus de 100 ans. Et une compagnie qui appuie et qui apprécie la diversité est un endroit où je peux me présenter honnêtement au travail tous les jours. »

Mark est coordonnateur des travailleurs externes au sein des Services d’approvisionnement du campus Quarry Park à Calgary. Il est un employé de L’Impériale depuis presque sept ans.

Rachel est membre de la Première Nation Chipewyan d’Athabasca. Elle travaille comme opératrice d’équipement lourd, alors bien qu’elle s’identifie d’abord comme une personne autochtone, elle est aussi une femme qui travaille dans un domaine traditionnellement occupé par des hommes. Inutile de dire que la diversité au travail a beaucoup d’importance pour Rachel.

« C’est important d’avoir une main-d’œuvre diversifiée, dit-elle. Mais ça ne fonctionne que si nous sommes traités comme des égaux. Et c’est ce que j’aime de mon travail ici – l’atmosphère est bonne. Nous formons une équipe. »

Rachel décrit son milieu de travail comme un endroit où le harcèlement n’est pas toléré. « Aucune personne n’est mieux traitée qu’une autre en raison de sa race, de son sexe ou de son âge et c’est très important quand il s’agit de créer une famille, explique-t-elle. C’est ce que nous sommes ici, une famille. »

Rachel travaille comme opératrice d’équipement lourd au lac Kearl depuis un peu plus de deux ans.

Le saviez-vous? L’Impériale entretient des relations avec 30 à 40 collectivités de Premières Nations, d’Inuits et de Métis en Alberta, en Colombie-Britannique, dans le Sud de l’Ontario et dans les Territoires du Nord-Ouest.

Bhuvanesh fait partie de la catégorie des minorités visibles, mais ce n’est pas son apparence extérieure qui le distingue selon lui. C’est plutôt le point de vue particulier qu’il contribue à son travail en tant que chercheur. Un milieu de travail qui apprécie la diversité lui permet de le faire.

« Je pense que la diversité est très importante pour présenter les idées intéressantes et l’innovation quand on travaille dans un milieu de collaboration, dit-il. Cela me permet de donner différentes opinions sur un même sujet, ou de passer en revue un document d’information qui aurait pu être ignoré sinon. Généralement, travailler au sein d’un groupe de gens divers stimule nos capacités d’apprentissage, de compréhension et de collaboration avec toutes sortes de gens. »

Encore assez nouveau au sein de la compagnie, Bhuvanesh considère que le programme d’initiation pour les nouveaux employés de L’Imperiale l’a aidé à comprendre son rôle, l’organisation et les attentes. Il a ainsi pu s’intégrer facilement à son équipe. Il apprécie aussi l’aire de travail commune qui encourage la communication informelle.

« Les réunions périodiques, les repas en groupe et les séances d’information de la compagnie m’ont aidé à comprendre la valeur de la diversité à L’Impériale, explique-t-il. Je sens aussi que je peux discuter de n’importe quel sujet avec mon superviseur, ce qui selon moi est très important. »

Bhuvanesh travaille à Calgary depuis cinq mois à titre de chercheur in situ.

Le saviez-vous? Une personne sur cinq est née à l’extérieur du Canada.

Kimberley est une personne handicapée, même si les gens avec lesquels elle travaille ne le savent peut-être pas. « Mon handicap n’étant pas toujours visible ou évident, je n’ai jamais ressenti de discrimination consciente ou inconsciente comme le font beaucoup de personnes handicapées, explique-t-elle. J’ai choisi de faire une déclaration volontaire afin de pouvoir participer au dialogue, et d’aider à remettre en question certains stéréotypes entourant la notion de handicap. Ce n’est pas qu’une seule chose – l’expérience, la perspective et les difficultés de chaque personne sont uniques. »

Elle a choisi de se déclarer à ce titre et parle de son expérience au travail parce qu’elle croit que c’est important. À son avis, si une organisation veut encourager la diversité et l’inclusion au sein du personnel, elle doit à la fois mesurer les progrès, et démontrer ces progrès et cette représentation à d’autres qui peuvent se sentir exclus.

« En choisissant de faire une déclaration volontaire, nous démontrons que différentes expériences ne doivent pas être perçues comme un obstacle, mais plutôt comme une réussite, continue-t-elle. Je suis fière que nous cherchions constamment à penser inclusivement dans la façon dont nous gérons les gens, concevons des politiques et des installations, et œuvrons au sein des collectivités. »

L’importance que la compagnie accorde à la sécurité et son soutien à la diversité ont permis à Kimberley d’accéder facilement à des dispositifs adaptés et ergonomiques pour l’aider à effectuer son travail quotidien. Le nouveau laboratoire ergonomique de Quarry Park offre encore plus de transparence et d’accès aux nombreux outils offerts. Des avantages complets et des programmes PAEF permettent aussi aux employés d’avoir accès à des aides médicaux et de bien-être additionnels au besoin.

Kimberley est directrice des ressources humaines à l’exploitation des sables pétrolifères de Kearl.

Fermer